Charte entreprises et quartiers

 
 
Charte entreprises et quartiers

Initiée en 2013 par le ministère de la Ville, la Charte « Entreprises et Quartiers » constitue une approche originale de collaboration entre le monde économique et les acteurs de la politique de la ville. Elle vise à accroître l’implication des entreprises dans le développement économique et social des quartiers prioritaires.

Mobilisant initialement des grands groupes de dimensions nationale et internationale (plus d'une soixantaine à ce jour), elle intègre à présent de plus en plus des PME et se décline progressivement dans tous les territoires.

Dans ce cadre, de nombreuses actions autour de l'éducation, de l'emploi, du développement économique, de l'accès au droit, du soutien aux acteurs locaux sont menées chaque année au profit des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) anime la mise en œuvre de la Charte avec l’appui des réseaux Les Entreprises pour la Cité, les Clubs régionaux d’entreprises partenaires de l’insertion (Crepi) et la fondation Agir contre l’exclusion (Face).

Les engagements tournent  autour de 4 grandes thématiques :

  • l'éducation
  • le développement économique et l'emploi
  • l'accès aux droits
  • le soutien aux initiatives locales

Dans le Territoire de Belfort

Dans le Territoire de Belfort 26 chartes locales ont été signées et plus d’une trentaine d’engagements différents autour de l’éducation/orientation et de l’emploi/insertion/formation, ont été initiés dans le département depuis 2015.

Le réseau CREPI participe avec l’État à la mise en œuvre de la Charte Entreprises & Quartiers en animant certaines actions et en procédant à évaluation des engagements des entreprises partenaires.

Consultez le dossier presse constitué à l'occasion de la signature de 4 nouvelles chartes en octobre 2017 avec les entreprises LISI, MANPOWER, APRR, et Territoire d'emplois

> Dossier de presse Chartes entreprises et quartiers - format : PDF - 0,52 Mb

Quelques chiffres :

  • 1000 scolaires ont pu bénéficier des actions éducation
  • 400 personnes des actions emplois dont 70% ont eu un accès à l'emploi ou à la formation
  • 4 structures ont été soutenues par des fondations