Zéro pesticide

 
Article Zéro pesticide

Afin de protéger la santé de la population et de l'environnement, la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte prévoit l'interdiction de l'usage des pesticides chimiques sur une grande partie des espaces ouverts au public.

En effet, à compter du 1er janvier 2017, l’État, les collectivités territoriales et leurs groupements, ainsi que les établissements publics, ne peuvent plus utiliser des produits phytopharmaceutiques pour l'entretien des espaces verts, des forêts, des voiries ou des promenades accessibles ou ouverts au public.

Afin d'aider l'ensemble de ces acteurs, le ministère de l'environnement, de l'énergie et de la mer, en charge des relations internationales sur le climat, a édité un guide qui décrit les espaces sur lesquels l'interdiction s'applique et les exceptions prévues par la loi, ainsi que les solutions alternatives à l'utilisation des pesticides.

Ce guide est consultable sur le site du ministère et la plate-forme web de référence : « ecophyto-pro.fr ».

De plus, depuis le 1er janvier 2017, la vente en libre-service des pesticides chimiques pour les particuliers n'est plus autorisée ; ces produits ne peuvent plus être commercialisés qu'avec un conseil personnalisé obligatoire donné par un vendeur certifié (les produits de biocontrôle et produits utilisables en agriculture biologique ne sont pas concernés par cette mesure). Enfin, à compter du 1er janvier 2019, l'interdiction d'utiliser des pesticides chimiques s'appliquera également aux particuliers.