Ligne Belfort-Delle

 
 
Ligne Belfort-Delle

Présentation

  • La ligne Belfort-Delle, qui fait partie de l’axe franco-suisse reliant Belfort à Bienne via Delle et Délémont, sera réouverte au trafic voyageurs.
  • Le projet consiste à électrifier et aménager les 22 kilomètres de voies existantes entre Belfort et Delle. Cette réouverture permettra la desserte directe de la gare de Belfort-Montbéliard TGVTrain à grande vitesse, avec un accès au réseau à grande vitesse en venant de Belfort et des cantons suisses limitrophes.
  • Il est également prévu un service pour la desserte locale, et les déplacements du quotidien. Ainsi seront desservies les communes de : Belfort, Danjoutin, Sevenans (dans une phase ultérieure), Meroux (correspondances avec les TGVTrain à grande vitesse), Morvillars, Grandvillars, Joncherey, Delle ; la ligne se poursuivant ensuite vers Delémont et Bienne.

Une nouvelle porte d’accès à la grande vitesse

  • La réouverture de la ligne Belfort-Delle aux voyageurs représente une réelle opportunité grâce à la connexion à la LGV Rhin-Rhône en gare Belfort-Montbéliard TGVTrain à grande vitesse.
  • Ce projet a pour objectifs : d’offrir aux voyageurs en provenance ou à destination de l’aire urbaine de Belfort-Montbéliard-Héricourt, un accès ferroviaire à la ligne à grande vitesse Rhin-Rhône grâce à la desserte de la gare TGVTrain à grande vitesse ; de proposer aux habitants des cantons limitrophes suisses un nouvel accès au réseau à grande vitesse français ; de mettre à disposition un service de transport ferroviaire accessible par la création de nouvelles haltes ; de renforcer la part du rail dans les déplacements transfrontaliers et périurbains.

Des bénéfices importants

  • L’étude menée pour mesurer l’intérêt de cette réouverture de ligne a permis de faire ressortir plusieurs bénéfices en faveur de ce projet qui permettra : d’offrir une meilleure accessibilité à la gare de Belfort par un service de transport très efficace, notamment pour les personnes provenant de la zone sud-est de l’aire urbaine ; de créer une nouvelle connexion ferroviaire avec le TGVTrain à grande vitesse Rhin-Rhône, en gare de Belfort-Montbéliard TGVTrain à grande vitesse, à destination de Mulhouse, Strasbourg, l’Allemagne, Dijon, Paris, ou encore le bassin méditerranéen ; de recréer une liaison ferroviaire avec la Suisse.
les temps de parcours estimés

La création de 6 haltes ferroviaires

Actuellement, la ligne dessert 4 gares : Belfort, Delle, Delémont et Bienne.

  • Pour une bonne desserte du territoire parcouru par la ligne, six haltes ferroviaires seront créées à Danjoutin, Meroux, Morvillars, Grandvillars et Joncherey dans un premier temps. Puis à Sevenans ultérieurement.
  • Chaque halte disposera des équipements nécessaires à l’information et sera conçue pour faciliter l’accès des voyageurs : parkings, quais aménagés et accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Les passages à niveau

  • La ligne Belfort-Delle comporte vingt passages à niveau.
  • Six d’entre eux seront supprimés : PN 6 Andelnans ; PN 7 Sevenans ; PN 8 Moval ; PN 9 Meroux ; PN 10 Charmois ; PN 23 Delle.
  • Les passages à niveau restants seront améliorés (aménagements de voirie, signalétique règlementaire) permettant des franchissements plus sécurisés de la voie.

Depuis début juin, les trains circulent à nouveau sur la ligne Belfort-Delle pour prendre des mesures et vérifier les installations.
Afin de rappeler les règles de sécurité à respecter aux abords des passages à niveau, une opération de sensibilisation auprès des usagers (automobilistes, chauffeurs routiers, piétons, cyclistes) a été organisée le 2 juillet au PN 22  situé entre Delle et Joncherey.

Retrouvez le dossier de presse :

> Dossier de presse opération de sensibilisation sécurité au passage à niveau n°22 de Delle - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,06 Mb

Le financement

  • L’investissement sur cette ligne est de 110 millions d’euros.
  • Les financeurs sont : la Région Franche-Comté (43,8 M€ dont 10,15 M€ par anticipation de la participation finale de l’Etat) ; la Confédération suisse (24,7 M€) ; l’État français (23 M€) ; le Conseil général du Territoire de Belfort (5,5 M€), SNCFSociété nationale des chemins de fer français Réseau (4 M€) ; la République et Canton du Jura (3,2 M€) ; l’Union européenne (3,1 M€) ; le Grand Belfort (2,5 M€) et la Communauté de Communes du Sud Territoire (0,5 M€).

Plus d'information sur le projet sur https://www.belfortdelle.fr/