Évènements

Commémoration du centenaire de la mort du Caporal André Peugeot et du sous-lieutenant Albert Mayer

 
Premières victimes militaires de la Guerre 1914-1918

Le  2  août  2014,  la  commune  de JONCHEREY  a commémoré  le centième  anniversaire  de  la  mort  du Caporal Jules André PEUGEOT et du sous-lieutenant Albert Meyer, en présence de Pascal JOLY, préfet du Territoire de Belfort.

Cpl Peugeot_Joncherey_02-08-14_069
Cpl Peugeot_Joncherey_02-08-14_067

Une évocation historique des faitsa ainsi permis au public présent de mieux comprendre le déroulement de  ce  drame.  Des  figurants  en  tenue  militaire  d’époque, ont reconstitué sous  forme  de  tableaux successifs, les différentes phases de cet événement tragique.

Cpl Peugeot_Joncherey_02-08-14_027
Cpl Peugeot_Joncherey_02-08-14_037

La cérémonie militaire qui a suivi a permis aux héritiers  de  ces  deux  premiers  morts,  de  leur témoigner leur attachement en réunissant de manière symbolique la terre des deux tombes. Elle fût également marquée par les honneurs qui ont été rendus aux 4 drapeaux des  Régiments d’Infanterie
présents en 1914 sur le secteur de Belfort-Delle surnommés les « 4 as » (35ème RI, 42ème RI, 44 ème RI et 60 ème RI). 

cette cérémonie s'est temrinée sur l'inauguration de l’impasse Lazare PONTICELLI,  dernier des «  poilus  » mort le 12 mars 2008.

Cpl Peugeot_Joncherey_02-08-14_064

Rappel historique : 

Au sud de Belfort , à proximité de la frontière suisse, un bataillon du 44 ° régiment d’infanterie et le 11° régiment de dragons de Belfort sont chargés de surveiller le secteur. Le 1er août les militaires reculent de 10 km en territoire français et viennent se placer en surveillance à Delle et Joncherey.

Le caporal Peugeot et son escouade du 44° reg. d’infanterie sont chargés de former un poste avancé à Joncherey. Ils s’installent à 700m à l’est du village ; sur la route de Faverois, en direction de la frontière franco-allemande dans la maison de la famille Louis Docourt.

Le dimanche 2 août vers 10h, une patrouille de 7 cavaliers allemands franchit la frontière et se dirige vers Joncherey. Ils sont aperçus au niveau du poste avancé du caporal Peugeot. L’alarme est donnée.

Le caporal Peugeot sort alors précipitamment de la maison, son arme à la main et se met en position de tir. Le lieutenant allemand charge au galop en direction de la maison. Au passage, il sabre la sentinelle qui a juste le temps de se jeter à terre. Mayer tire 3 coups de revolver sur le caporal Peugeot, qui trouve la force de riposter et atteint d’un seul coup de lieutenant Mayer. Le caporal Peugeot meurt au seuil de la maison Docourt.

Une deuxième balle des soldats français atteint le lieutenant Mayer qui continuera sa course avant d’être désarçonné 200m plus loin sur la route en direction de Joncherey.

Cpl Peugeot_Joncherey_02-08-14_088
Cpl Peugeot_Joncherey_02-08-14_114