Réception des pupilles de la nation

 
 
Réception des pupilles de la nation

Depuis 1917, l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG ) est investi d'un devoir social né de la guerre : aider matériellement et moralement les enfants de ceux qui ont été blessés ou tués pour la défense de la Nation.

100 ans plus tard, l’État, par l’intermédiaire de l’ONACVG, continue d’accompagner ces pupilles (bourses d’étude, secours d’urgence, accueil, écoute…), un statut resté actuel du fait des conflits internationaux et des actes de terrorisme...

Madame Sophie Elizéon, Préfète du Territoire de Belfort, a souhaité rencontrer les pupilles du département lors d’une réception conviviale donnée en Préfecture le 28 février 2018 à 14h30.

> discours de Mme la préfète adressé aux pupilles - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,07 Mb

Cette action s’inscrit dans la continuité de deux événements organisés par l’ONACVG l’an passé dans le cadre du centenaire de la Loi sur les Pupilles du 27 juillet 1917, qui visaient déjà à une meilleure connaissance, et reconnaissance, de ce statut :

  •  Invitation d’un pupille mineur au défilé du 14 juillet à Paris, en tribune d’honneur.
  •  Invitation de trois pupilles belfortains au centenaire à Paris, suivie d’une réception au palais de l’Elysée par le Président de la république .
photo pupilles 1

La qualité de Pupille peut être reconnue aux jeunes de moins de 21 ans dont l'un des parents a été tué ou blessé lors d'une opération extérieure ou d'un attentat terroriste, ou encore s'ils en ont été eux-mêmes les victimes directes. Les familles et tuteurs conservent le plein exercice de leurs droits.

Près de 80 pupilles de la nation sont recensés dans le Territoire de Belfort.

photo pupilles 2