Actualités diverses

Trop d'accidents commencent par un bâillement

 
Trop d'accidents commencent par un bâillement

Lutter contre les risques de somnolence au volant :

> Dès les premiers signes, arrêtez-vous et dormez une vingtaine de minutes.

> Pour récupérer plus rapidement : prenez 1 ou 2 cafés avant de faire une courte sieste. La caféine met 15 à 30 minutes avant d'agir. Son absorption ne gêne pas l'endormissement et permet de retrouver l'ensemble de ses capacités au réveil.

> Évitez de conduire aux heures où le risque de somnolence augmente sensiblement (entre 2h et 5h du matin).

> Bon à savoir : 17 heures de veille active équivalent à 0.5g d'alcool dans le sang.

Faites le plein de sommeil !

> Prenez soin de votre "capital d'éveil" : évitez les nuits trop courts, les nocturnes et les horaires décalés dans les heures et les jours qui précèdent la conduite.

> Si vous êtes somnolent de façon régulière, consultez votre médecin.

> Le risque d'avoir un accident est 8 fois plus important lorsqu'on est somnolent.

Ne confondez pas fatigue et somnolence

> La fatigue, c'est la difficulté à rester concentré. Ses signes annonciateurs sont le picotement des yeux, le raidissement de la nuque, les douleurs de dos et le regard qui se fixe. Une solution : toutes les 2 heures, la pause s'impose !

> La somnolence, c'est la difficulté à rester éveillé, avec le risque d'endormissement, quelle que soit la longueur du trajet. Elle se manifeste par des bâillements et des paupières lourdes. La pause alors ne suffit plus, la seule solution : s'arrêter et faire un somme !

> Fatigue et somnolence sont à l'origine d'un tiers des accidents mortels sur autoroute.