Actualités diverses

Premiers résultats de l’enquête NOYADES 2015

 
Premiers résultats de l’enquête NOYADES 2015

La baignade attire le plus grand nombre en période estivale, encore plus cette année avec les fortes chaleurs de ce début d’été. Si l’eau est une source de bien-être et de rafraîchissement, elle peut aussi être cause d’accident. L’Institut de veille sanitaire (InVSInstitut national de veille sanitaire), dans le cadre de l’enquête NOYADES 2015, a recensé depuis le 1er juin, 275 noyades accidentelles, dont 109 sont à l’origine d’un décès. La prévention reste la meilleure protection, c’est pour cela que l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) édite une brochure sur les différentes précautions à adopter : « Se baigner sans danger ».

Forte augmentation du nombre de noyades accidentelles

En 5 semaines, du 1er juin au 5 juillet, les 109 décès, en moyenne 3 par jour, ont eu lieu dans tous les types de points d’eau : 34 % en mer, 24 % en cours d’eau, 21 % en piscine, 17 % en plan d’eau et 4 % dans d’autres lieux (baignoires, bassins…). Tous les âges sont concernés, en particulier les jeunes, 23 décès chez les moins de 20  ans,  et les personnes âgées de 65 ans et plus, 46 décès.
En comparaison avec la dernière enquête NOYADES menée en 2012 : sur la même période, le nombre de décès a augmenté de 73 à 109. Chez les moins de 20 ans, il est passé de 12 à 23 décès, et chez les plus de 65 ans, de 20 à 46.

A tous les âges, la baignade comporte des risques, adopte les bons réflexes de prévention

Pour les enfants :

  • baignez-vous en même temps qu’eux
  • désignez un adulte responsable de leur surveillance.

Pour les adultes :

  • tenez compte de votre forme physique.
  • baignez-vous dans des zones surveillées et rentrez progressivement dans l’eau,
  • évitez les repas trop copieux et de boire de l’alcool avant et pendant la baignade.

Le risque de malaise est d’autant plus grand si l’eau est froide ou après une longue exposition au soleil.  

« Les noyades accidentelles se produisent principalement suite à un malaise, à une imprudence ou tout simplement au fait de ne pas bien savoir nager. De manière générale, il est important d’apprendre à nager le plus tôt possible, mieux on sait nager et plus on a de chance d’éviter des noyades. C’est valable pour tous les âges » conclut le Dr François Bourdillon, directeur général de l’Inpes et l’InVSInstitut national de veille sanitaire.

Pour retrouver l’ensemble des conseils afin de passer des vacances au bord de l’eau en toute sérénité :

L’enquête NOYADES 2015 est organisée par l'Institut de veille sanitaire (InVSInstitut national de veille sanitaire) et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), avec le soutien du Ministère chargé de la santé (Direction générale de la santé), du Ministère de l’Intérieur (Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises), du Ministère chargé du logement (Direction de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages), et du Ministère chargé des sports (Direction des sports). L'enquête concerne tous les départements et toutes les noyades survenues entre le 1er juin et le 30 septembre 2015 dès lors qu'elles ont fait l'objet d'une intervention de secours organisés, et qu’elles ont été suivies d'une hospitalisation ou d'un décès.