Actualités diverses

Formation aux premiers secours et permis de conduire

 
Formation aux premiers secours et permis de conduire

Chaque année, entre 250 et 350 vies pourraient être sauvées si, sur les lieux d’un accident, les témoins possédaient la connaissance des gestes de premiers secours.

Comprendre les enjeux

Les efforts de la France en matière de sécurité routière ont permis une baisse considérable du nombre de personnes tuées chaque année sur la route depuis les années 1970. Le seuil est ainsi passé de 6 000 tués sur les routes dans les années 1970 à moins de 4 000 victimes aujourd’hui. Malgré de réels progrès, la situation reste préoccupante.

De nombreuses victimes d’accidents de la route décèdent avant l’arrivée des secours. Or, il s’avère que dans certains cas, les premiers instants suivant l’accident sont décisifs : les premiers témoins sont les seuls à pouvoir intervenir de manière efficace. On estime que chaque année, entre 250 et 350 vies pourraient être sauvées si les témoins connaissaient les gestes de premiers secours.

Ce constat avait déjà mené en 1967 à l’élaboration du programme d’enseignement des "cinq gestes qui sauvent" : alerter, baliser, ventiler, comprimer, sauvegarder. Le projet d’inclure cette formation dans le cadre de l’examen au permis de conduire n’a pourtant jamais été mis en œuvre en France, au contraire de nombreux pays européens.

Une nouvelle loi sur le permis de conduire

Mardi 17 mars, le Président de la République a ainsi promulgué la loi n° 2015-294 visant à introduire une formation pratique aux gestes de premiers secours dans la préparation du permis de conduire. Elle est parue au Journal officiel n° 65 du 18 mars 2015

Le contenu de la formation et les conditions de la vérification de son assimilation par les élèves seront fixés ultérieurement.